UNE BONNE SODOMIE   part 1

 

J’aimerai  vous expliquez  comment faire une sodomie, comment moi je les aime  et donner envie à votre partenaire d’essayer la sodomie, d’avoir le cul rempli par votre queue alors si vous êtes intéressés  suivez mes conseils  découvrez comment faire un grand plaisir anal  qui plaira à votre partenaire sans avoir mal et lui donnera envie de réessayer.

 

 

L’autre soir, j’étais au resto avec mes copines., nou on pr Et, forcément, notre discussion s’est tournée vers le sexe… et, ce soir-là en l’occurrence, le sexe anal et la sodomie. Plus exactement, les difficultés pour les garçons d’aborder la question avec leur partenaire, et les questions que se posent les couples sur l’acte en lui-même. 

Voici quelques conseils pour ceux et celles que la sodomie intéresse, mais qui ne savent pas trop comment amener le sujet dans leur couple, qui voudraient savoir comment faire une sodomie dans de bonnes conditions, ou encore, convaincre leur partenaire que la sodomie peut être source de vraiment beaucoup de plaisir (et là, c’est la femme qui parle).

Ça peut paraître évident, mais pour pratiquer le sexe anal avec votre copine ou votre copain , encore faut-il qu’elle en ait envie, un petit coup entre les fesses, quand c’est bien fait et bien on jouit autant.

1. Lui donner envie d’essayer

évaluez son état d’esprit vis-à-vis du sexe anal

Commencez par aborder le sujet de la manière la plus détachée possible : « Tiens j’ai lu que 73% des femmes avouent pratiquer la sodomie ».

Observez sa réaction, et écoutez ce qu’elle en pense. Si elle devient méfiante, c’est que vous avez manqué de subtilité. Si elle réagit négativement, essayez de savoir à quel niveau elle bloque. Il est probable qu’elle ait certaines idées reçues sur le sexe anal et la sodomie (hygiène / propreté, douloureux, risque d’incontinence, tabou, avilissant pour la femme, etc.). Il convient alors de la rassurer

 

                              

 

NE SOYEZ PAS DES GROS LOURDS !!!!!!!

 

Commencez par la laisser personnellement en dehors du sujet (ne lui dites pas tout de suite qu’un tube de lubrifiant l’attend sous l’oreiller !!) et faites la parler pour qu’elle puisse se détendre à propos du sujet, et lui donner envie de se documenter elle-même. Montrez lui dans votre attitude que c’est une pratique « acceptable » à vos yeux : si c’est naturel pour vous, ça le sera pour elle. Plus vous parlerez naturellement du sexe anal, plus elle se détendra sur le sujet.

Ne soyez pas trop insistant, laissez l’idée faire son chemin. Ces premières discussions devraient aiguiser sa curiosité, et éventuellement la pousser à se documenter elle-même sur le sexe anal et la sodomie.

Introduisez le sexe anal dans votre sexualité

Quand vous la sentez plus à l’aise, dites lui que vous aimeriez bien le lui faire découvrir, que c’est pour vous quelque chose de très intime et que vous aimeriez partager avec elle, piment dans votre sexualité, ce genre de choses. Si elle réagit négativement, ou que vous la sentez encore peu à l’aise, retour à l’étape précédente, mettez la à l’aise et soyez patient.

Si vous la sentez open, vous allez pouvoir l’initier en douceur au sexe anal. Pour commencer, il va vous falloir « sexualiser » sa zone anale : elle n’a pas l’habitude de prendre de plaisir quand on stimule cette partie de son corps, il va donc falloir éveiller cette zone érogène qu’elle ignore encore.

  • Lors de vos prochains rapports, pendant le coït ou les préliminaires, caressez lui doucement toute la zone du périnée (entre la vulve et l’anus) et de l’anus. Utilisez vos doigts et, si elle est à l’aise, votre langue. Lorsque vous sentez que vous pouvez avancer, stimulez son anus avec votre langue et vos doigts. Si vous aimez ça, enfoncez votre langue dans son anus, c’est une sensation grisante, à la fois pour celui des deux qui donne et celui qui reçoit.
  • Doigtez-lui l’anus : enfoncez un doigt, non pas directement (ce qui provoquerait un resserrement réflexe), mais en appuyant doucement la pulpe de l’index ou du majeur sur son anus, comme si vous pressiez une sonnette : l’anus s’ouvre alors et accueille votre doigt. C’est une technique employée par les médecins. N’allez pas plus loin qu’une ou deux phalanges, et ne le bougez pas trop au début : si vous allez trop vite au niveau du va et vient de vos doigts dans son anus, et qu’elle manque d’expérience, elle aura l’impression qu’elle est en train de perdre le contrôle de son anus et qu’elle est en train de salir les draps devant vous : le cauchemar de toute fille normalement constituée. Conséquence, elle vous demandera d’arrêter. Donc surtout pas de va-et-vient trop rapide.
  • Essayez d’avoir un doigt dans son anus lorsqu’elle ou il jouit : cela devrait décupler son plaisir et donc ancrer en elle l’idée que sexe anal = plaisir.

Vous pouvez voir sur cette photo ma premiere sodomie d'une de mes niéces, je l'ai longement préparé, je lui ai léché sa petite rondelle, regarderz l'expression de son visage je me rappelle cet instant je prenais la photo tout en me caressant avec un gode  et plus tard c'est moi qui ai eu la bite du petit gars entre les fesses  et pendant ce temps la pour me remercier elle me faisait broute minou. 

Surprenantes la première fois, ces sensations nouvelles devraient éveiller sa curiosité, et lui faire prendre conscience que cette zone qu’elle ignorait peut être jusqu’à présent peut être ELLE AUSSI source de plaisir. Une chose en amenant une autre, elle devrait à force vouloir aller plus loin.

Essayez de reproduire l’expérience plusieurs fois, pour qu’elle s’habitue vraiment à l’idée et à la sensation (il faut parfois un peu de temps pour que cette sensation se transforme de « sensation bizarre » à « sensation agréable »). Et surtout, ne la brusquez pas, ne la forcez pas si elle n’est pas à l’aise (dans ce cas, il vous faudra discuter encore un peu).

Si vous êtes adeptes des sextoys, essayez d’aboutir à ce qu’elle accepte que vous introduisiez un gode (pas trop gros !!!) dans son anus, d’abord pendant les préliminaires, puis quand vous la pénétrez (en levrette par exemple). Dans l’idéal, un Plug anal (un gode évasé et muni d’une base plus large, qui tient tout seul une fois inséré). Utilisez beaucoup de lubrifiant (à l’eau ou à base de silicone, la salive ne suffit pas). Passée la surprise, elle s’apercevra que la sensation, bien que nouvelle, n’est pas désagréable, et s’interrogera sur le bien que pourrait lui faire la sodomie classique.

 

2. Première sodomie : comment faire une bonne sodomie à votre copine ?

Ca y est votre copine est open, vos premières expériences lui ont plu, ça l’excite, bref, elle veut essayer la sodomie : à vous maintenant de faire en sorte qu’elle en garde un bon souvenir… et qu’elle veuille recommencer !

 

Ses préparations à elle

Eu égard au rôle premier du rectum, certain(e)s préfèrent s’assurer que tout est clean de ce côté-là. Naturellement, il vaut mieux que votre copine ait fait un tour aux toilettes un peu avant si nécessaire ; une douche rapide et la situation sera confortable pour tout le monde.

Certain(e)s préfèrent carrément se faire un lavement avant leurs rapports anaux : il s’agit ici de se « rincer » le rectum à l’aide d’une poire à lavement (vendue en pharmacie) ou de pommeaux de douche faits exprès pour (qu’elle s’introduit alors dans l’anus). Pour un lavement, utilisez de l’eau tiède ET RIEN D’AUTRE (pas de savon, qui détruit la flore intestinale et irrite la paroi intestinale, et surtout pas d’alcool qui irrite et pénètre instantanément dans le sang et peut causer de graves problèmes). Précisons cependant que le rectum étant vide après un tour aux toilettes, il n’y reste généralement plus rien et le lavement n’est donc pas du tout obligatoire : cependant c’est une sensation que certains apprécient, et ça a un côté rassurant. A vous de voir.

Excitez-la et préparez-la au rapport anal

Souvenez vous de cette règle d’or : « femme stressée = anus fermé » ! Il faut que votre partenaire soit détendue (et excitée bien sûr). Pour ça, les préliminaires sont une étape indispensable. Non seulement une fille détendue et excitée est moins difficile à pénétrer, mais en plus, il y’a infiniment plus de chances pour qu’elle soit dans un état d’esprit où elle est prête à essayer d’aller plus loin.

Commencer les préliminaires classiques puis en même temps, avec un peu de lubrifiant, doigtez-lui le cul. Puis lorsque vous sentez que le feeling est bon, concentrez-vous uniquement sur la zone anale. Continuez à la caresser et à la doigter ; n’arrêtez pas jusqu’à qu’elle y prenne du plaisir donc qu’elle soit complètement détendue. Allez doucement, variez les angles, mettez un doigt, puis deux, voire plus, utilisez un gode ou un plug pour les plus téméraires, et suivez son feeling à elle.

 

 

La pénétration

Quand elle est prête, adoptez une position favorable à une première sodomie. Perso la levrette me semble la position la plus adaptée, mais vous pouvez aussi la mettre à plat ventre et vous à califourchon sur elle (mieux pour les plus stressées). Si besoin est, utilisez un coussin pour orienter son bassin.

Appliquez du lubrifiant généreusement sur votre sexe et son anus. Posez votre gland sur son anus, et appliquez une pression douce, mais ferme et régulière. Si vous y allez comme un bourrin, si vous forcez l’entrée, vous lui ferez mal et ca la bloquera.

Ne cherchez pas à la lui mettre jusqu’à la garde. Commencez par introduire votre gland et un centimètre ou deux … et restez quelques temps sans trop bouger, le temps que ses muscles se détendent, et qu’elle s’habitue à la présence de votre sexe dans son rectum. Si lors des préliminaires vous lui avez mis un Plug anal, il est possible que ses muscles soient déjà détendus, et que vous puissiez passer la phase « détente ».

Commencez par de courts va-et-vient sans chercher à la pénétrer entièrement. Au fur et à mesure allez plus en profondeur et « ajustez » en fonction des réactions de votre nana ou de votre mec , mon mari lui maintenant il prend toutes les tailles .

Pour la suite j’ai du mal à vous donner plus de conseil : c’est votre moment à tous les deux. Une seule chose : c’est elle qui décide, pas vous. Ne la forcez pas, ne la brusquez pas (c’est un acte extrêmement personnel que de recevoir une sodomie, respectez ce cadeau qu’elle vous fait : pas de plaisir égoïste svp les mecs !). Il lui faudra du temps avant de s’habituer et de s’ouvrir, ne gâchez pas tout en voulant aller trop vite les premières fois.

Après le rapport, discutez avec votre nana de ce qu’elle en a pensé, de ce qu’elle a ressenti, ce qu’elle a le plus et le moins aimé etc. Ces précieux détails vous permettront encore de vous améliorer et de coller au plus près à ses attentes.

A retenir

  • Un bon rapport anal 100% plaisir 0% douleur demande une bonne préparation : jouez avec son cul (profitez-en !) c’est pas tous les jours dix manche, un suffira bien  et ne vous précipitez pas
  • Dans le sexe anal, c’est ELLE qui dirige et qui commande, PAS VOUS
  • Protégez-vous avec un préservatif si vous ou votre partenaire n’êtes pas testés négatifs aux MST (et dans ce cas là, pas d’annulingus, c’est réservé aux couples testés et fidèles, car trop risqué).
  • Utilisez du lubrifiant en quantité pour la pénétration (à l’eau ou à base de silicone, jamais d’huile ou de vaseline qui abiment le préservatif et vous exposent aux maladies).

Suivez ces conseils, et éclatez-vous tous les deux. Si elle prend son pied, vous le prendrez aussi, je vous le garanti !

 

Bon sur ce bonne bourre et j’espère que vous viendrez me raconter avec quelques photos en prime pour mes petits conseils avisés

 



19/10/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres